AUCUNE SOMME POUR LES TAXIS DANS LE PROCHAIN BUDGET PROVINCIAL

Share

 

Montréal et Québec, le 13 mars 2018 – Au terme de la troisième rencontre du Comité des Finances sur les taxis, les représentants du gouvernement ont informé les dirigeants de l’industrie du taxi qu’ils sont incapables de faire une recommandation aux ministres des Transports et des Finances à temps pour le prochain budget provincial.

Pourtant, les représentants de l’industrie ont appuyé unanimement une proposition voulant que le prochain budget doive contenir une provision de 500 M$ pour les pertes des taxis, estimées par la Commission des Transports. Il est important de noter que la proposition faisait simplement mention d’une provision et non d’un paiement. Cette proposition unanime de l’industrie a été écartée par le porte-parole du ministère des Finances.

« On en vient à se demander pourquoi on nous a convoqués, » expliquent Michel Aboujaoudé, George Boussios et François Cyr, porte-parole des Taxis du Grand Montréal (TGM), et Abdallah Homsy, porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ). « Est-ce que le but était simplement de nous faire perdre notre temps ? Deux ministres des Transports se sont engagés à compenser les taxis, dans ce budget, pour les modifications politiques aux lois du transport rémunéré des personnes. On remet ça à quand ? Après les élections ? Ça fait quatre ans que ça dure ! »

Les représentants de l’industrie du taxi sont particulièrement déçus de constater le manque de volonté politique d’en venir à une issue positive. « Nous n’avons pas l’intention de baisser les bras. Nous parlons au nom de milliers de familles modestes, pour qui le taxi est le gagne-pain hebdomadaire. Ils n’ont pas les moyens de laisser tomber les pertes que nous a fait subir le gouvernement Couillard et nous non plus. Si le gouvernement voulait galvaniser nos troupes, il a posé les bons gestes, » concluent les porte-parole.

À propos de TGM

Avec un total de plus de 2 500 voitures, Taxis du Grand Montréal et Rive-Sud (TGM) est le nouveau regroupement qui représente la majorité de l’industrie du taxi de l’île et de la Rive-Sud de Montréal.

À propos du RITQ

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) représente les grandes organisations de taxi de la région de Québec, qui regroupent 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus de 1 200 chauffeurs.

– 30 –

Contact :

Félix Tremblay

felix@pragmatique.ca